CV

  • Mes activités

Marié, père et grand père, actuellement en retraite, je vis dans la société .

Après une vie professionnelle dans le privé, je consacre plus de temps à accompagner des personnes. Mes interventions ont lieu en maison de jeunes, en centre social et lieux de soin, en entreprise.  je partage les enseignements reçus en m’ adaptant au contexte .

Comme aumônier bouddhiste, je propose aux détenu.e.s en milieu carcéral des temps de pratique spirituelle

Comme citoyen, je participe à des projets d’intérêt général au sein d’association et comme élu local.

  • Le déclenchement du cheminement

Né dans un pays en guerre, ayant fait très jeune l’expérience de la maladie, de la séparation et de la violence humaine, enfant la question du sens de la vie s’est posée, sans réponse. Longtemps, j’ai éprouvé le manque de racines et la fragilité des identités basées sur les seuls repères sociaux, sur des appartenances géographiques enfermantes ou des croyances religieuses portées comme des étendards. Il en est résulté une soif de « tout » expérimenter seul pour me reconnecter à l’essentiel. Avec la rencontre des personnes éveillées , cette prétention de l’ego tout puissant s’est progressivement dissoute pour faire place à une pratique régulière au sein de la communauté (shanga) bouddhiste

  • Expérience de l’accompagnement des personnes dans un cadre professionnel

Diplômé en sciences économiques, ma vie professionnelle a été centrée sur les questions de ressources humaines, tant dans les entreprises que sur les territoires. J’ai accompagné de très nombreuses personnes, cadres, dirigeants d’entreprises, élus, dans leurs phases de transition et d’élaboration de projets, individuels et collectifs. Pour cela j’ai suivi des formations à l’animation des groupes, à la gestion des conflits et aux méthodes de conduite de changement

  • Ma formation à l’accompagnement des personnes

« Au lieu de mendier l’amour auprès d’êtres qui ne sont pas capables d’aimer parce qu’eux-mêmes ont trop besoin de l’être, allons donc mendier l’amour auprès de ceux qui n’ont plus besoin d’être aimés…. qui, par conséquent, sont capables d’aimer vraiment (Arnaud Desjardins)

Adolescent, une arrière grand-mère m’a initié au magnétisme et à l’hypnose, j’ai approfondi ce savoir avec Keo Dary Nong, enseignant le yoga de l’énergie universelle (basé sur le fonctionnement des chakras) et Marcel Adrien, magnétiseur.

Suite à un problème grave de santé, j’ai effectué une thérapie permettant de reconnaitre ce « moi » dos tourné aux émotions, attaché névrotiquement à sa propre identité.

La rencontre avec Daniel Maurin (Guérison des blessures intérieures) m’a introduit aux facultés autoguérissantes de l’esprit

De 2004 à 2008, je me suis formé avec Alain Duhayon à l’accompagnement des personnes en souffrance ; cette formation se poursuit encore.

  • Ma formation philosophique et sociale

La lecture de philosophes occidentaux (Montaigne, Descartes, Nietzsche, Marx, Bachelard, Jung, Schopenhauer, Camus, Aron..) m’a permis d’entrevoir ce que l’école et mon milieu ne m’avaient pas apporté ; elle a contribué à faire tomber les cloisons entre laïcité et spiritualité, à inscrire la personne dans son groupe et son histoire.

Les engagements de grands politiques (Jaurés, Mendés France, Monnet..) promoteurs de la démocratie m’ont permis de comprendre l’importance des règles de vie de respect et de solidarité entre tous. Ils m’ont aidé à comprendre la force du collectif.

La vie en entreprise et l’engagement associatif ont été un vraie laboratoire de vie.

  • ouverture spirituelle

J’ai été baptisé, le christianisme est un message qui continue à m’habiter ; une collaboration avec l’université catholique entre 2010 et 2014 en a réactualisé l’intérêt

30 années d’entraînement à la méditation et à la pratique bouddhiste ont aidé à une présence plus grande à l’instant, aux autres.

L’écoute  de grands maitres, la Dalai Lama, Bokar Rimpoché, Thich Nhat Hanh, le 17ème Karmapa Trinley Thayé Dordjé ….a été précieuse

Les moines zen, Gérard Pilet, Roland Rech, Guy Mercier m’ont guidé dans le zen soto, école introduite en Europe par le Maitre Japonais Taisen Deshimaru .

15 ans de pratique avec Alain Duhayon (enseignant de l’école kagyu) m’ont initié aux forces transformatrices de la vacuité et de l’amour et au fonctionnement de l’esprit.

Avec la shanga « Chemin d’éveil », j’ai approfondi durant deux ans les 14 entraînements enseignés par le Maitre Thich Nhat Hanh; il invité à un bouddhisme engagé au quotidien.

  • Animation de groupe du dharma

J’ai participé à la création de plusieurs groupes du dharma. En 1995, avec l’aide de Jean Pierre Schnetzler, création d’un centre d’étude bouddhiste à Villefranche sur Sâone. En 2000, création d’un dojo zen (AZI) à Lyon. En 2017, création d’un groupe BASE (bouddhisme engagé) relayant sur Lyon, une initiative portée par Eric Rommeluère (enseignant du dharma)