AUMÔNERIE

AUMÔNERIE BOUDDHISTE EN MILIEU CARCÉRAL

  • Une mission organisée par l’Union Bouddhiste de France

L’Union Bouddhiste de France a l’agrément de l’Administration pénitentiaire pour exercer la fonction d’aumônier national des prisons pour le culte bouddhiste en France, à titre de bénévole. Lama Droupgyu, est l’ aumônier national bouddhiste des prisons qui coordonne l’action d’une trentaine d’aumôniers répartis sur le territoire national

  • Le cadre juridique

L’article 1 de la constitution de 1958 dispose que « la république assure devant la loi l’égalité de tous les citoyen, sans distinction d’origine , de race, ou de religion ; à ce titre, elle respecte toutes les croyances »

C’est dans ce cadre que s’applique la loi du 9.12.1905, dont l’article 2 précise que

« la république ne reconnait, ne salarie, ne subventionne aucun culte mais que pourront être inscrites aux budgets de l’état des dépenses relatives à des services d’ aumônerie et destinées à établir le fonctionnement des différents cultes dans des établissements publics tels que collège, lycée, asile , hospice et prison »

  • Missions et finalités de l’aumônerie bouddhiste des établissements pénitentiaires de France

L’aumônerie bouddhiste se veut un lieu où les personnes détenues, en recherche d’espoir et de sens à donner à leur vie, ont la possibilité de pratiquer dans la rencontre et le partage, comme hommes et des femmes à part entière, ayant le droit et les capacités de prendre leur place unique dans la société humaine.

L’amour, la compassion, la joie et l’équanimité sont les valeurs essentielles à vivre et à développer dans toute rencontre d’aumônerie, elles permettent le respect réciproque, l’accueil des différences, la solidarité, le soutien mutuel, et le partage.

  • Qui est l’aumônier ?

L’aumônier bouddhiste, homme ou femme, est un pratiquant engagé qui s’inscrit dans la voie bouddhiste qui véhicule de manière pure et authentique l’Enseignement (Dhamma / Dharma ) exposé par le Bouddha Shakyamouni.

  • Les engagements de l’aumônier

Avec l’accord de son maître et/ou de son supérieur, il a fait librement acte de candidature pour intervenir bénévolement et régulièrement au sein d’une équipe dans les établissements pénitentiaires de France.

Face à la souffrance générée par l’enfermement, l’aumônier bouddhiste, nourri par le Dharma/Dhamma, offre une présence et une écoute aux personnes détenues, et témoigne du chemin de libération et d’espoir enseigné par le Bouddha Shakyamouni, qui affirme la dignité de tout être ainsi que sa capacité foncière à changer et à progresser jusqu’à atteindre l’Éveil.

Soutenu par sa foi en les Trois Joyaux (Bouddha, Dharma/Dhamma, Sangha) et en les quatre Sceaux du Dharma/Dhamma, l’aumônier veille à mettre en application les six qualités cardinales que sont la générosité, l’éthique, la patience, l’enthousiasme, la concentration et la sagesse, dans le cadre de l’octuple sentier.

  • Mon engagement d’aumônier

Il se fait au centre de détention de Roanne, tous les lundis, matin et après midi, en entretien individuel sur demande le matin; en pratique collective avec les femmes de 14 à15 h 30, puis avec les hommes de 16 h à 17 h 30.